Curiosity découvre les traces d’anciens cours d’eau sur Mars

Ce sont des portions de berges de ces chenaux que Curiosity a observées directement sous la forme de 3 affleurements rocheux, « Hottah » (image principale), « Link » et « Goulburn », formés de graviers enchâssés dans des roches probablement sédimentaires.

La taille des graviers observés à Hottah et Link est trop grande pour qu’ils aient pu être charriés par le vent.

 

L’affleurement rocheux Link par Curiosity

L’affleurement rocheux Link où l’on observe de nombreux graviers aux arêtes émoussées. Crédits : NASA/JPL-Caltech/MSSS

D’après la forme et la taille de ces graviers, il est également possible de déduire que l’eau qui les a transportés s’écoulait à la vitesse d’1 m/s, et qu’on aurait pu selon les endroits s’y tremper les chevilles ou s’y baigner jusqu’aux hanches.

 

Comparaison entre l’affleurement Link (à gauche) et le même type de formation sur Terre

Comparaison entre l’affleurement Link (à gauche) et le même type de formation sur Terre. Crédits : NASA/JPL-Caltech/MSSS and PSI

Curiosity va à présent examiner la composition de la roche sédimentaire qui emprisonne encore certains de ces graviers afin d’obtenir plus d’informations sur l’environnement humide dans lequel elle s’est formée.

Si un cours d’eau durable a pu être un milieu accueillant pour la vie, l’objectif principal de Curiosity reste toutefois les argiles détectées à la base du mont Sharp, susceptibles d’avoir mieux conservé de possibles composés organiques.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
×